Archives de catégorie : génétique

La génétique : comprendre les phases

Quand on veut acheter des phases, on regarde souvent les petites annonces. Rapidement on est bloqué par les différents termes un peu obscures : het, possible, 50%, 75 %

Pour comprendre tout ca, il faut que vous connaissiez déjà les bases!

Rappel : Homozygote/ Hétérozygote
Rappel : Homozygote/ Hétérozygote
  • het veut dire hétérozygote.

On l’emploi généralement pour dire que l’animal possède de source sure le gène, même si cela ne se voit pas.

Par exemple :

Boa het albinos veut dire que le boa possède le gène albinos mais ne se voit pas. On dit qu’il est de phénotype classique (il ressemble à un boa classique). Par contre en le croisant avec un albinos ou un autre hétérozygote, vous obtiendrez des bébés albinos.

  • Possible signifie que l’animal peut posséder un gene, mais que cela n’est pas sur et on ne peut le prouver sans aller jusqu’a l’étape de la reproduction.

Par exemple un croisement het albinos x het albinos donne naissance a des bébés albinos et des bébés classiques qui ont le gene albinos ! par contre il est impossible de différencier les « classiques » des « het albinos » ….tous les petits sont donc « possible het albinos ». C’est donc la loterie lors de l’achat.

  • 50 %, 25% et autres….

La c’est plus compliqué. C’est le pourcentage de chance pour que le serpent possède le gène en question.

Reprenons l’exemple de l’albinos.

En croisant un père het albinos (allèle 1 normal,allèle 2 albinos) avec une femelle het albinos (allèle 1 normal,allèle 2 albinos) alors les combinaisons possible sont :

spécimen albinos (allèle 1 albinos allèle 2 albinos) = 25% de chance

spécimen classique (allèle 1 albinos allèle 2 normal) = 25% de chance

spécimen classique (allèle 1 normal allèle 2 albinos) = 25% de chance

spécimen classique (allèle 1 normal allèle 2normal) = 25% de chance

On est d’accord que seul le spécimen albinos est facilement identifiable ? Les 3 autres spécimens n’ont pas le même génotype (les mêmes allèles du gène) mais ne sont pas différenciable (même phénotype).

Ils ont donc 2 chance sur 3 d’avoir un des allèle albinos. 2/3=66%.

Les 3 spécimens seront donc 66% het albinos.

Facile non ???

Maintenant que vous avez compris la théorie, amusez-vous avez cet outil pour connaitre les phases que vous pouvez obtenir :

http://www.worldofballpythons.com/wizard/

La génétique : les bases

La génétique…

En terrario, il y a les adeptes du « naturel » qui iront  volontiers vers des espèces difficiles à maintenir en captivité.

Mais il y a aussi les adeptes des phases, les mutations génétiques, qui préfèrent des serpents colorés.

Python royal Queenbee

Cette article vous donnera toutes les informations pour mieux comprendre la génétique de ces mutants (naturels ou non).

Un gène qu’est ce que c’est ?

c’est un fragment d’ADN qui donne un information.

Et un allèle ? c’est la version de ce gène !

Par exemple : il y a le gène pour la coloration des yeux. L’allèle est par exemple bleu. Pour avoir les yeux couleur bleue il faut avoir l’allèle bleu pour notre gène coloration des yeux  !

Vous me suivez ? On passe à plus dur.

Un gène possède 2 allèles (versions). Si on possède la même version d’un gène, on est homozygote.

Exemple pour les yeux : gène coloration yeux( allèle 1 est bleu, allèle 2 est bleu)

Si le gène possède 2 versions différentes de son allèle, il est hétérozygote.

Exemple pour les yeux : gène coloration yeux( allèle 1 est bleu, allèle 2 est marron)

De quelle couleur sont les yeux si on possède 2 allèles différents alors ?

La cela dépend de la dominance de l’allèle !

On a les allèle dominant : si on possède AU MOINS un allèle, alors cela s’exprime (on le voit sur le phénotype, c’est à dire l’apparence physique)

Les allèles récessifs sont ceux qui s’expriment (se voient) que si on a 2 fois la même version de l’allèle ( et donc qu’on est HOMOZYGOTE pour ce gène).

(on a aussi de la Codominance, mais n’en parlons pas tout de suite)

Un exemple concret, cette fois sur les albinos.

Pour qu’un python soit albinos, il faut qu’il soit homozygote pour ce gène, c’est à dire qu’il possède 2 fois l’allèle albinos  ( de son père et de sa mère) ! Ce gène est récessif !

Pour mieux comprendre, je vais vous donner la version (allèle) pour le gène albinos pour 2 parents.

Père Python classique (allele1 normal/allele2 normal)

Mère Python albinos (allele1 albinos/allele2 albinos)

Si on les croise, le Père donnera forcement un allèle normal et la mère un allèle albinos…les petits seront donc allele1 normal/allele2 albinos  et ressembleront tous à des pythons Classiques (car il faut avoir 2 fois l’allèle albinos pour être albinos car le gène est récessif)

 

Un autre exemple pour le gène spider, qui lui est dominant. Il suffit donc d’une seule version du gène (un allèle) pour être (de phénotype) spider.

Père Python classique (allele1 normal/allele2 normal)

Mère Python spider (allele1 spider/allele2 normal)

La moitié des bébés (ceux héritant de l’allèle 1 de la mère) seront spider !

Et la maintenant….la codominance !

La codominance c’est quand deux gènes s »expriment de manière dominante en même temps  et crée un nouveau phénotype (un nouveau look 🙂 )

Par exemple le Bumble bee chez le python royal s’observe chez un animal possédant à la fois le gène spider et le gène pastel !

exemple :

Python spider ( gène spider : allèle 1 normal/allèle 2 spider gène pastel allèle 1 normal/allèle 2 normal)

Python pastel (gène spider : allèle 1 normal/allèle 2 normal gène pastel allèle 1 normal/allele 2 pastel)

Et…Python bumblebee (gène spider : allèle 1 spider/allèle 2 normal gène pastel allèle 1 normal/allèle 2 pastel)

 

Et enfin pour finir, certains gènes codominants peuvent avoir une superforme !

Par exemple si un python est hétérozygote pour le gène Mojave, il a un phénotype Mojave (allele 1 normal/allèle 2 mojave)

S’il est homozygote pour le gène Mojave, il a un phénotype SUPER mojave (allèle 1 mojave /allèle 2 mojave).

 

Voila, nous avons passé en revue la base de la génétique.

La suite au prochain article !

 

 

 

 

 

 

 

le complexe BEL (Blue eyed leucistic)- leucistique

Le complexe BEL (Blue eyed leucistic) est une famille génétique regroupant plusieurs gènes/morph co-dominant (voir la note sur la génétique pour mieux comprendre les termes de l’article ci-dessous).

Parmi eux nous retrouvons :

  • Mojave
  • Lesser platinium
  • Butter
  • Het Russo

La particularité de ce complexe est qu’une combinaison de deux gènes codominant donne une superforme blanche (leucistique).

source : pythonregius.com
source : pythonregius.com

Par exemple,  vous pouvez obtenir un morph leucistique aux yeux bleus en faisant un croisement :

  • butter x butter
  • butter x mojave
  • butter x lesser
  • mojave x mojave
  • Mojave x lesser
  • lesser x lesser
  • lesser x mojave
  • Het russo x het russo
  • Het russo x mojave
  • Het russo x lesser
  • Het russo x butter

Cependant,  la blancheur du python  leucistique dépendra des parents : il est répandu de dire qu’un croisement mojave x lesser sera bien blanc tandis qu’un mojave x mojave aura une tête grisâtre.

Bien sur cela fonctionne également avec les combo de ces morph (Queen bee,…) : Queen Bee x mojave, etc…

Note : Il existe d’autres morph donnant des leucistiques, mais cette fois aux yeux noir , par exemple : le gene FIRE

FIRE x FIRE = super FIRE = leucistique aux yeux noirs

Pour jouer avec les différentes phases que vous pouvez obtenir, je vous invite à aller sur ce site :

http://www.worldofballpythons.com/wizard/